Bienfaits du Yoga

Le yoga c’est quoi ? Petit débroussaillage pour les salariés et télétravailleurs

By 14 octobre 2020 No Comments

Quel type de yoga pour moi ?

Dans la tradition indienne, il existe quatre grands types de yoga : le yoga du savoir, le yoga de la dévotion, le yoga de l’action et le yoga de l’esprit, qui comprend le hatha-yoga (le yoga de l’effort). C’est ce dernier, le hatha-yoga, qui est le plus répandu en Occident et qui désigne la pratique physique (les asanas) que l’on connaît.

D’autres types de yoga, moins répandus, existent, comme Le yoga kundalini, Le tantra yoga, le yoga nidra (pour le sommeil)… On voit donc bien que Le yoga, dans sa dimension uniquement physique, comme on l’entend le plus souvent aujourd’hui, n’est qu’une minuscule partie d’un système philosophique bien plus large.

Au sein du hatha-yoga, il existe un grand nombre de styles différents de yogas « physiques », plus ou moins sportifs, parmi lesquels vous pouvez choisir en fonction de vos objectifs et de vos goûts, mais aussi de votre condition physique. Difficile de s’y retrouver !

Les styles de yoga « physiques » se pratiquent en général sur tapis et en tenue confortable. Ils reprennent les postures du hatha-yoga et les combinent dans un ordre plus ou moins codifié, plus ou moins rapidement, avec ou sans transition, avec ou sans accessoire…

Petit tour d’horizon pour vous éclairer si vous vous sentez complètement perdu devant les noms en sanscrit des cours de yoga à côté de chez vous.

Les différents types de yoga

Le hatha-yoga : calme et doux

« Hatha-yoga » est un terme générique pour désigner la pratique physique du yoga en Occident. Quasiment tous les cours de yoga aujourd’hui sont des dérivés du hatha-yoga, qui contient plusieurs centaines de postures et techniques de respiration. Accessible à tous, il permet d’améliorer la santé, la force et la souplesse du corps pour pouvoir rester immobile pendant de longues périodes de concentration… comme lorsqu’on travaille sur un ordinateur l Attendez-vous à une séance assez douce, avec une grande attention portée sur la respiration et des étirements profonds. Vous n’y transpirerez pas beaucoup, mais vous en ressortirez certainement plus détendu. C’est du hatha-yoga que s’inspire la méthode Yogist.

Le yoga ashtanga : très physique et codifié

Cet enseignement très traditionnel du yoga a été popularisé en Occident par Pattabhi Jois dans années 1970. C’est une pratique extrêmement physique, qui suit une série de postures à réaliser toujours selon le même ordre, avec un nombre de respirations et des transitions très précises. On peut, lorsqu’on est bien entraîné, le pratiquer seul ! C’est le style Mysore, où le professeur ne guide pas le cours mais corrige les postures des élèves, qui vont chacun à leur rythme. C’est une discipline très exigeante, qui vous fera transpirer, sauter, respirer, méditer en mouvements, et qui n’est, a priori, pas adaptée aux débutants ou aux personnes ayant un problème de santé. À pratiquer tôt le matin pour passer une journée en pleine forme !

Le yoga iyengar : le plus thérapeutique

Éduqué par le même professeur que Pattabhi Jois, B.K.S. lyengar a choisi une autre voie pour diffuser les bienfaits du yoga. Il a développé une méthode thérapeutique, extrêmement précise et axée sur l’alignement du corps pour corriger ses déséquilibres. En incluant des accessoires comme des sangles, des briques en bois, des cordages au mur ou des chaises, le yoga lyengar s’adapte à chaque niveau, à chaque corps, à chaque problème de santé. C’est par cette pratique, vécue comme une rééducation, que je suis venue au yoga pour améliorer l’état de mon genou. Une séance fait travailler en profondeur chaque muscle, chaque tendon, chaque articulation, chaque partie de Io colonne vertébrale, et demande une grande concentration. Il est recommandé pour tous ceux qui souffrent d’une pathologie particulière ou qui recherchent une pratique lente et profonde (pas de musique forte ou de distraction, vous êtes seul avec votre corps … et un professeur très exigeant !). Certains hôpitaux commencent même à accueillir ou, du moins, à recommander cette pratique à leurs patients, et on a vu des malades atteints du sida, de la sclérose en plaques ou de diverses affections de la colonne vertébrale améliorer leur état grâce au yoga lyengar. Au cours d’une séance, vous ne bougerez pas dans tous les sens, vous transpirerez peu, mais vous découvrirez des muscles jusqu’alors ignorés et apprendrez à prendre conscience et à contrôler les moindres parcelles de votre corps.

Le Birkram yoga

Il y a une trentaine d’années, Bikram Choudhury a ouvert une école de yoga où les cours se déroulaient dans une salle chauffée à plus de 40 °C. Une séance se déroule toujours de la même manière, avec un enchaînement de vingt-six postures répétées deux fois, que les professeurs lisent sans l’adapter. Chaleur extrême oblige, vous serez quasiment en maillot de bain, installé sur un épais matelas. Personnellement, je suis très méfiante vis-à-vis du Bikram yoga, et ne saurais le recommander, cela pour trois raisons.

  • La base du yoga est la respiration : comment respirer dans une atmosphère de hammam (qui sent les pieds et Io transpiration) ?
  • La chaleur de la salle élève artificiellement la température des muscles, au lieu que ce soit l’effort progressif qui chauffe le corps. Vous vous sentirez peut-être plus souple, mais vous risquerez de vous blesser sans même vous en apercevoir, et de vous déshydrater (sans compter que cette pratique peut être très dangereuse pour le cœur.)
  • La séquence étant toujours la même : vingt-six postures sur les centaines que compte le hatha-yoga), elle est loin d’être complète et ne s’adapte pas au corps de chacun ou aux différents moments de la journée.

Le yoga restorative et le yin yoga

Ces formes de yoga complètent les pratiques dynamiques (dites « yang ») et constituent un moyen parfait pour détendre vos muscles, vos nerfs et votre esprit par des étirements très lents et profonds, voire dans une sorte de sommeil conscient. Vous utiliserez de gros coussins ronds, des briques en bois et des sangles pour prendre des postures d’étirement ou de relaxation, dans lesquelles vous laisserez agir le souffle et Io gravité pendant de longs moments. Sons pour autant vous endormir, vous vous plongerez dans une torpeur au cours de laquelle les tensions du corps et de l’esprit se relâcheront peu à peu. Certains disent qu’une session de yoga restorative est aussi bénéfique de trois heures de sommeil profond. Les pilotes du Solor Impulse (l’avion solaire) pratiqueraient même certains exercices pour récupérer dans leur cockpit J Parfait, donc, pour le soir avant de vous mettre ou lit ou pour une micro-sieste qui recharge les batteries.

Le yoga vinyasa et ses dérivés (jivamukti, straka, power yoga et tous les styles en « flow »)

Le mot vinyoso, en sanscrit, signifie Row, c’est-à-dire un mouvement continu, qui s’enchaîne. C’est aussi Ia transition entre les différentes postures du yoga ashtonga : on commence en planche, on descend en pompe vers le sol, puis on creuse la colonne vertébrale vers l’arrière et on finit en « chien tête en bas ». Les « nouveaux yogas », souvent venus des États-Unis, comme le vinyasa flow, le power yoga, le yoga jivomukti ou le strolo yoga proposent des enchaînements de postures dynamiques et rapides, largement inspirés de l’ashtanga. Les séances sont des chorégraphies sons réelles pauses, avec beaucoup de variations et de postures un peu plus « acrobatiques » (équilibres sur les mains et autres délices), généralement pratiquées sur un fond de musique forte. Idéal pour les adeptes d’une pratique plus « cardia », moins routinière, et qui aiment pousser leurs limites et expérimenter de nouveaux mouvements.

D’où vient la méthode Yogist ?

La méthode Yogist est une pratique de « yoga corporate », c’est-à-dire un yoga conçu pour le monde de l’entreprise. J’ai adapté les postures du hatha-yoga les plus efficaces pour prévenir et soulager les douleurs liées au stress, à la posture assise et au travail sur écran, et qui peuvent se pratiquer sur une chaise sans se changer : l’objectif n’est donc pas de proposer une méthode de sport en entreprise, mais une démarche de santé avec des outils simples et accessibles à tous de prévention du stress, des maux de dos et autres douleurs liées au travail sur écran.

Le secret des bienfaits de cette méthode de yoga corporate ? Combiner les bienfaits d’un sport qui renforce les muscles en profondeur, d’une thérapie pour vous aider à soulager vos douleurs par des mouvements doux, et d’un anti-stress grâce à des postures relaxantes et des techniques de respiration (la sophrologie utilise ces techniques issues du yoga).

Comment le yoga peut-il vous aider à prévenir et à soulager vos douleurs ? D’abord en renforçant en profondeur les muscles de chaque zone de votre corps grâce au gainage, des exercices statiques tenus plusieurs respirations de suite. Il s’agit d’atteindre les muscles posturaux surtout, ceux qui se situent le long de la colonne vertébrale, qui maintiennent (comme leur nom l’indique) la posture et préservent la santé du dos. Ensuite, en étirant les muscles tout en respirant consciemment pour les oxygéner et les assouplir. Deuxième effet : le yoga corporate aide à détendre votre esprit et à améliorer votre sommeil, mais aussi vos performances et votre concentration, au bureau comme à la maison.

Plus de 60 000 salariés ont expérimenté la méthode Yogist

Découvrez nos interventions en présentiel ou en visio

ÉVÉNEMENTS OU WEBINARS

AU POSTE DE TRAVAIL

EN SALLE DE RÉUNION OU EN VISIO

ATELIERS THÉMATIQUES

Voir toutes nos offres